La « sueur de sang » de l’hippopotame

Le corps de l’hippopotame est presque entièrement glabre, avec seulement quelques poils autour de la bouche et le bout de la queue. L’hippopotame n’a ni glandes sudoripares ni glandes sébacées, mais seulement des glandes qui produisent un fluide visqueux rouge, menant au le mythe selon lequel les hippopotames « suent du sang. »

l’hippopotame sue-t-il du sang ?

Le corps de l’hippopotame est presque entièrement glabre, avec seulement quelques poils autour de la bouche et le bout de la queue. Continuer la lecture de « La « sueur de sang » de l’hippopotame »

Hyperhidrose, une maladie orpheline ?

Après de nombreuses années d’indifférence, la transpiration excessive ou hyperhidrose primaire, vient d’être ajoutée dans les registres de deux organisations non gouvernementales nord-américaines engagées dans la lutte contre les maladies orphelines.

L’hyperhidrose est-elle une maladie orpheline ?

Après de nombreuses années d’indifférence, la transpiration excessive ou hyperhidrose primaire, vient d’être ajoutée dans les registres de deux organisations non gouvernementales nord-américaines engagées dans la lutte contre les maladies orphelines. Continuer la lecture de « Hyperhidrose, une maladie orpheline ? »